Le Québec reste le grand mal-aimé du Canada|Daily Quebec

via Le Québec reste le grand mal-aimé du Canada

On n’avait pas besoin de sondages pour savoir que les Anglais n’ont jamais aimé les français ou le Québec et c’est tout à fait normal pour les Québécois de demander plus pour avoir le minimum de la part de la majorité anglaise.

Rappelons a nos amis qu’il a mainte fois été prouvé qu’un anglais qui se frotte a un Québécois en affaire arrive toujours en deuxième

Pour avoir une idée de ce que pense les autres Provinces des Québécois cliquez sur le lien ci-haut

Daily Québec 2019-01-24

La maladie d’Alzheimer pourrait être renversée

La maladie d’Alzheimer pourrait être renversée

Image Google Drclic

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer?

C’est en 1906 que le Dr Alois Alzheimer a pour la première fois décrit cette maladie. Il en a précisé les deux caractéristiques, à savoir les « plaques », dépôts microscopiques denses répartis dans l’ensemble du cerveau et qui, à des niveaux excessifs, deviennent toxiques pour les cellules cérébrales, et les « enchevêtrements », qui interviennent dans les processus vitaux en « étouffant » tôt ou tard les cellules saines du cerveau. La dégénération et la mort des cellules cérébrales entraînent un rétrécissement marqué de certaines régions du cerveau

Les effets de la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer affectera tôt ou tard tous les aspects de la vie d’une personne : sa manière de penser, de sentir et d’agir. Chaque personne est affectée d’une manière différente. Il est difficile de prévoir les symptômes, leur ordre d’apparition ou la rapidité de leur progression. De plus, il s’agit d’une maladie mortelle.

Renversement de la Maladie

Une approche épigénétique permettrait de corriger des dysfonctionnements synaptiques au cerveau impliqués dans la perte de mémoire associée à la maladie d’Alzheimer, selon une étude pré clinique réalisée par des chercheurs  américains.

Les mécanismes épigénétiques sont modulés par des facteurs environnementaux tels que l’alimentation ou le mode de vie. Ils jouent donc un rôle important dans l’apparition de la forme familiale de la maladie d’Alzheimer.

Pas moins de 564 000 Canadiens sont atteints de la maladie d’Alzheimer. Dans 15 ans, ils seront 937 000. (Société Alzheimer du Canada)

L’apparition de la maladie est donc liée à une combinaison de facteurs de risques génétiques et environnementaux (dont le vieillissement) qui entraîne des changements épigénétiques dans l’expression des gènes.

Les chercheurs ont constaté que, dans la maladie d’Alzheimer, des récepteurs de glutamate du cortex frontal sont régulés à la baisse, ce qui perturbe les signaux excitateurs, nuisant ainsi à la mémoire active

Il n’existe actuellement aucun traitement efficace contre la maladie d’Alzheimer, qui frappe 50 millions de personnes dans le monde.Avec le vieillissement de la population mondiale, le nombre de personnes atteintes de démence devrait tripler et atteindre 152 millions d’ici 2050.

Les chercheurs auraient donc  découvert que nous pouvons corriger le dysfonctionnement cognitif en ciblant les enzymes épigénétiques pour restaurer les récepteurs du glutamate.

Des travaux sur des animaux qui ont été traités ont permis de constater un retour de la fonction cognitive pendant une certain temps donc les chercheurs si dirigent vers de nouveaux médicaments plus prometteurs pour renverser la maladie

Vous pouvez consulter en Anglais seulement les détails de ces nouveaux avancements dans le traitement de cette maladie en cliquant ICI

Daily Québec 2019-01-24